Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

crise sanitaire

  • Impressions soleil jazzant

    Il y a  de l’impressionnisme jazz dans le nouvel album de Giovanni Mirabassi, Pensieri Isolati, sorti cet automne. Impressionnisme mais aussi romantisme, non sans des éclairs modernes et contemporains, à l’instar de l’extrait "Un peu comme cette époque". Car contemporain, l’album l’est indéniablement dans son parti pris de proposer des morceaux résolument dans leur époque.

    Prenez "The Healing Waltz" : cette valse à la fois douloureuse et miraculeuse est servie par le piano virtuose de Giovanni Mirabassi et des improvisations éblouissantes. Le pianiste italien est capable de mixer les impressions, les couleurs et des sonorités variant de la mélancolie à l’espoir, en passant par les tourments, le romantisme et le spleen. Cette valse est aussi le portrait d’un artiste malade puis guéri, comme il le confie lui-même : "La valse de la guérison. J’ai composé ce thème alors que j’étais moi-même malade, et il porte bien son nom. L’idée de l’album est née en même temps que ce premier morceau".

    Pensieri Isolati s’écoute comme un témoignage jazz sur l’une des périodes les plus hallucinantes de notre époque : celle de la pandémie et du confinement qui a immobilisé le monde pendant plusieurs mois ("Un peu comme cette époque", "What's new", "Le libre arbitre", "Behind the white door"). Giovanni Mirabassi a imaginé son opus comme le tableau d’une solitude et le fruit d’une période comme suspendue en raison de la crise sanitaire : "Je me suis échappé de mon confinement, d’un air conspirateur toutes les semaines, pour enregistrer un bout de ma solitude et le mettre de côté pour demain, lorsque le brouhaha du monde aura repris le dessus", dit-il d’ailleurs.

    Comme si la musique s’ébrouait pour revenir à la vie

    "Pensées isolées" est l’un des titres qui illustre le mieux l’album. À la facture sombre, le morceau exprime cette vie ne cherchant qu’à quitter la solitude confinée. Si une seule expression pouvait définir Pensieri Isolati, se serait sans doute celle du "voyage intérieur" ("Seascape"), alternant spleen, frustration, envie mais aussi résistance et dynamisme, comme si la musique s’ébrouait pour revenir à la vie et vers la lumire.

    Giovanni Mirabassi propose d’autres étonnants et séduisants titres : un chant amoureux et mélancolique, "Canta che ti passa", un singulier et sensuel "Reactionnary Tango"  et une chanson française – la seule de l’album, "Où voulez-vous que je m’assoie", en bonus de cet album intime et personnel, comme le commente le musicien : "J’ai profité de cette brèche dans l’espace-temps pour faire un disque de mélodies intimes, certaines composées par mes soins et d’autres non, telles des fulgurances de ma jeunesse musicale, du temps d’avant le temps d’avant, lorsque je n’imaginais pas un jour enregistrer des disques, parcourir les cieux et jouer pour les gens". 

    Cet album a été la base d’un spectacle créé en coproduction avec le Théâtre du Châtelet et le Centre Événementiel et Culturel de Courbevoie en octobre 2021.

    Giovanni Mirabassi, Pensieri Isolati, Jazz Eleven, 2021
    https://www.giovannimirabassi.com
    https://www.jazzeleven.com/pensieri-isolati-project
    https://www.instagram.com/gmirabassi

    Voir aussi : "Retour et parenthèse italienne avec Sarah Lancman et Giovanni Mirabassi"

    Tenez-vous informés de nos derniers blablas
    en vous abonnant gratuitement à notre newsletter.

    Likez, partagez, twittez et instagramez les blablas de Bla Bla Blog !

  • Faire tomber le masque

    Et si, en pleine pandémie, nous avions besoin d’extérioriser notre énergie ? C’est le propos du photographe Christophe Keip qui a proposé à 521 personnes de faire tomber le masque pour "Hurler à la vie".

    Entre janvier et mars 2021, au début de la crise sanitaire et du Grand Confinement, des centaines de personnes sont venues crier devant l’objectif de Christophe Keip leurs colères, leurs frustrations ou leur désespoir. Mais il y a aussi et surtout ces expressions de désir de vivre ou de partager une joie.

    Des portes ouvertes aux émotions

    Si pour chacun, il s’agit d’une expérience libératrice qui répond aux besoins d’une situation conjoncturelle, cette expérience est pour beaucoup un acte révélateur, une prise de conscience, un pas insoupçonné vers l’écoute de soi. Autant de portes ouvertes aux émotions.

    Le travail de Christophe Keip pose une autre question : cette crise sanitaire et les chamboulements émotionnels qu’elle nous a fait traverser, ne nous aurait-elle pas aussi conduit vers une métamorphose ? Vers un autre nous, resté en silence, que nous pourrions découvrir ?

    A partir du 25 juin et jusqu’au 11 septembre, les 521 témoignages photographiques seront exposés à la Galerie Zola d’Aix en Provence.

    Christophe Keip, exposition "Hurler à la vie"
    https://www.hurlealavie.com
    https://www.ckeip.com

    Voir aussi : "Hopare au Forum des Halles"
    Hors-série "Grand Confinement"

    © Christophe Keip

    Tenez-vous informés de nos derniers blablas
    en vous abonnant gratuitement à notre newsletter.

    Likez, partagez, twittez et instagramez les blablas de Bla Bla Blog !

  • Pendant que certains cherchent à sortir, d'autres voudraient bien rester chez eux

    Ce mercredi 19 mai est synonyme d'un peu plus de libertés retrouvées pour les Français à travers l'assouplissement des mesures sanitaires entre ouvertures des terrasses, lieux culturels, magasins... Et un nouvel horaire de couvre-feu qui passe de 19h à 21h.  A cette occasion, la Fondation Abbé Pierre dévoile aujourd'hui avec Fred & Farid Paris une annonce presse qui prend le contre-pied de cet événement.
     
    La Fondation rappelle au public que depuis 1 an et demi, si lui attend de retourner dans la rue, certains y vivent et y dorment toujours, et ont plus que jamais besoin de leur aide. L'urgence sanitaire a fait place à une urgence sociale pour les sans-abris.
     
    L'annonce est diffusée ce mercredi, dans Libération et Le Parisien.

    Fondation Abbé Pierre
    https://www.fondation-abbe-pierre.fr
    https://fredfarid.com

    Voir aussi : "Intermarché fête Noël, rend hommage aux soignants et offre une superbe vitrine pour Terrenoire"

    Tenez-vous informés de nos derniers blablas
    en vous abonnant gratuitement à notre newsletter.

    Likez, partagez, twittez et instagramez les blablas de Bla Bla Blog !

  • 50 artistes musicaux contre la précarité étudiante

    Dans un contexte de crise sanitaire où les étudiants se retrouvent dans une situation de grande précarité, l’association 6click Culture (Association culturelle et artistique multidisciplinaire) a décidé, en collaboration avec l'ASCAB (Association Solidarité Continuité Bordeaux), de créer une compilation musicale numérique qui a été éditée le mercredi 28 avril dernier, en soutien aux étudiants les plus touchées par la crise sanitaire :  Urgence alimentaire : 50 artistes de la scène électronique alternative contre la précarité étudiante.

    L'intégralité des ventes de la compilation reviendra directement à l'ASCAB avec le but de mettre en place une aide apportant des éléments de première nécessité aux étudiant.es resté.es confiné.es sur leur lieu d'étude. Avec les différentes mesures liées au second confinement, la situation déjà fragile des étudiant.es les plus précaires et isolé.es va empirer dans les prochaines semaines. La cessation de l'activité économique qui les privent, elles et eux ou leurs parents, de travail et donc de revenus les frappe de plein fouet. Vendue 3€ minimum pour les petites bourses, la compilation Urgence alimentaire compte sur la générosité du public qui offrira ce que bon lui semblera lors de son acquisition.

    À découvrir donc, car il y a urgence !

    Rappelons que L'ASCAB avait lancé une première campagne dès les premiers jours du confinement de mars 2020 et était venue en aide à plus de 1600 étudiant.es, entre mars et juillet. Devant l'explosion de la précarité et l'afflux de demandes d'aide reçu par toutes les associations existantes, l'ASCAB continue son initiative en faisant à nouveau appel à la solidarité afin de distribuer aux étudiant.es les plus précaires des produits de première nécessité.

    Cette excellente compilation rassemble des artistes et des groupes venus de multiples horizons de la scène musicale : de l’électro kitsch (l’excellent duo Génial Au Japon) au slam (Sonia Keating) à la chanson française (Venus Berry), en passant par l'électro-pop (John Thomas), le trip-hop (U.SINE), le rap (Armand Le Méchant), l'électro-world (Mari Lanera) ou encore l’electrofunk de Jules Wells.

    Cette initiative bienvenue et généreuse mobilise la scène alternative bordelaise.

    À découvrir donc, car il y a urgence !

    Collectif,  Urgence alimentaire : 50 artistes de la scène électronique alternative contre la précarité étudiante, 2021
    https://www.facebook.com/6clickCulture
    @ContinuiteB
    https://6clickmusic.bandcamp.com

    Voir aussi : "Restons vigilants avec The Oversleep"

    Tenez-vous informés de nos derniers blablas
    en vous abonnant gratuitement à notre newsletter.

    Likez, partagez, twittez et instagramez les blablas de Bla Bla Blog !