Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Philosophie

  • A-t-on le droit de se mentir ?

    Le Café philosophique de Montargis fixera son prochain rendez-vous à la Médiathèque de Montargis le vendredi 28 juin à 19 heures. Les animateurs et organisateurs proposeront de débattre sur ce sujet : "A-t-on le droit de se mentir ?"

    Le mensonge, souvent qualifié de défaut rédhibitoire, fait figure de frein à la sagesse et à la pensée. Mentir c’est cacher la vérité et/ou dissimuler à autrui un acte ou une parole que l’on voudrait cacher. Mentir peut aussi être un moyen d’avoir gain de cause en se servant du mensonge comme arme. Cependant, qu’en est-il du mensonge que l’on s’appliquerait à soi-même ?

    La question paraît incongrue. Pour autant, nous pouvons par moment avoir la sensation de ne pas être au clair avec nous-même et de nous mentir. Mais de quel mensonge s’agit-il ? Y a-t-il un problème éthique ou moral dans ce mensonge ? Mentir, y compris à soi-même, est-il utile, voire inhérent à la condition humaine ? Devons-nous absolument mentir et se mentir pour vivre en société ? Dit autrement, peut-on affirmer, comme Nietzsche, que l’"on s’arrange mieux de sa mauvaise conscience que de sa mauvaise réputation" ? Il pourra aussi être conscient de l’existentialisme, de la mauvaise foi sartrienne et même de l’inconscient en psychanalyse.

    Ce seront autant de questions qui pourront être débattues lors de cette nouvelle séance. Rendez-vous donc à l’Atrium de la Médiathèque de Montargis le vendredi 28 juin 2024 à 19 heures pour cette nouvelle séance qui sera aussi le dernier de cette saison.
    La participation sera libre et gratuite.  

    "A-t-on le droit de se mentir ?"
    Séance à la Médiathèque de Montargis
    Vendredi 28 juin 2024, 19H
    http://cafephilosophique-montargis.hautetfort.com

    Voir aussi : "Que gagne-t-on lorsque l’on a gagné ?"

    Photo : Pexels - Michael koneckiy 

    Tenez-vous informés de nos derniers blablas
    en vous abonnant gratuitement à notre newsletter.

    Likez, partagez et instagramez les blablas de Bla Bla Blog !

  • Réflexions sur l’Éducation

    confrérie,essai,philosophie,kant,éducation,écoleCet essai du célèbre philosophe allemand synthétise un ensemble de ses cours donnés à l'Université de Könisberg de 1776 à 1787.

    Une telle synthèse est en soi un exploit, d'autant plus que le résultat est un ouvrage très clair et aussi très moderne. Une longue introduction (de loin la partie la plus intéressante de cet essai) éclaire, du point de vue du philosophe, l'intérêt de l'éducation.

    Vient ensuite un développement sur les différentes formes de l'éducation. Là, Emmanuel Kant se fait pédagogue, un pédagogue certes aux idées un peu datées (rappelons que ses cours ont été donné avant la Révolution française) mais qui n'en reste pas moins intéressantes. 

    Kant, Réflexions sur l’Éducation, éd. Vrin, 1992, 160 pages
    http://confrerie2010.canalblog.com/archives/2012/02/25/23611310.html
    https://www.vrin.fr/livre/9782711611386/reflexions-sur-leducation

    Voir aussi : "Chair sauvage"

    Tenez-vous informés de nos derniers blablas
    en vous abonnant gratuitement à notre newsletter.

    Likez, partagez et instagramez les blablas de Bla Bla Blog !

  • Que gagne-t-on lorsque l’on a gagné ?

    Le Café philosophique de Montargis fixera son prochain rendez-vous à la Médiathèque de Montargis le vendredi 31 mai prochain, à 19 heures. Les animateurs proposeront de débattre sur ce sujet : "Que gagne-t-on lorsque l’on a gagné ?"

    En cette année olympique et marquée par des compétitions sportives importantes, une telle question interroge sur la notion de compétition, de dépassement de soi et finalement de victoire. 
    Les participants du Café Philosophique de Montargis seront invités à débattre sur la notion de compétition. Quelles sont ses vertus ou au contraire ses revers ? Lorsque l’on parle de gagner, de quoi parle-t-on au juste ? Est-il question uniquement de concurrence contre l’autre ou bien de dépassement de soi ? Et qu’y gagne-t-on finalement, hormis éventuellement une médaille, un poste important ou une récompense financière ? Sommes-nous condamnés à nous mettre sans cesse en compétition, contre autrui afin de "gagner" ?  

    Ce seront autant de points qui pourront être débattus lors de cette nouvelle séance. Rendez-vous donc à l’Atrium de la Médiathèque de Montargis le vendredi 31 mai 2024 à 19 heures pour cette nouvelle séance.

    La participation sera libre et gratuite.  

    "Que gagne-t-on lorsque l’on a gagné ?"
    Séance à la Médiathèque de Montargis
    Vendredi 31 mai 2024, 19H
    http://cafephilosophique-montargis.hautetfort.com

    Voir aussi : "Une cité sans hommes est-elle souhaitable ?"

    Photo : Pexels - Anna Shvets

  • SOS auteurs, Bookbuster

    Focus aujourd’hui sur un concours d’écriture intéressant pour son ambition. 

    L’Écritoire, plateforme de services aux auteur, Vivlio Stories, application de lecture en streaming, les célèbres groupes culturels France Loisirs et Cultura, ainsi que les Éditions du 123, spécialisée en roman policier, feel good et romance, s’associent pour organiser le concours d’écriture Bookbuster. 

    Le concours connaîtra plusieurs éditions par an et sera alors ouvert à d’autres genres, tels que le roman policier et le feel good.  Les 5 meilleurs textes seront publiés sur l’application Vivlio Stories. Le meilleur texte, élu par le jury et le grand public, fera l’objet de deux publications papier. L’auteur lauréat sera également invité à une tournée de dédicaces dans les librairies Cultura.

    Voilà une occasion pour les auteurs en mal de reconnaissance de trouver une opportunité, des lecteurs et, pourquoi pas, des éditeurs.

    Inspiration de la publication des mangas et des webnovels au Japon et en Corée

    S’inspirant de la publication des mangas et des webnovels au Japon et en Corée, le concours Bookbuster valorisera un véritable parcours professionnel, avec différentes étapes de publication. Une fois déposés sur la plateforme de services aux auteurs de L’Écritoire, les textes passeront par une première phase de sélection menée par un jury de professionnels de l’édition. Cette phase récompensera les 5 meilleurs textes, qui seront alors publiés sous forme de série littéraire sur l’application Vivlio Stories, où le grand public pourra les découvrir gratuitement. La phase finale de sélection récompensera le meilleur texte, élu par le jury, avec l’aide du grand public.

    Enfin, après une adaptation en format "livre", le texte fera l’objet de deux publications papier : d’abord en édition club chez France Loisirs, avec une durée d’exclusivité de 6 mois, puis aux Éditions du 123 pour une diffusion nationale en librairie.

    L’auteur lauréat sera également invité à une tournée de dédicaces dans les librairies Cultura, l’immergeant ainsi dans le quotidien des auteurs professionnels.

    Ce parcours étape-par-étape, par ailleurs proposé habituellement comme service aux auteurs sur l’Écritoire, sous le nom de « parcours Bestseller », sera exceptionnellement ouvert et gratuit dans le cadre du concours.
    Julien Simon, directeur éditorial de Vivlio Stories, explique le choix de ce type de concours : "La multiplication des formats de lecture, qu’ils soient physiques ou numériques, est une chance pour les lecteurs comme elle est une réelle opportunité pour les auteurs : elle permet d’exposer les œuvres à un public plus large, qui diversifie de plus en plus ses supports de lecture. C’est pourquoi il faut considérer la lecture dans sa globalité, sans opposer le streaming, l'ebook ou le papier."

    Concours Bookbuster
    Dates clés : Ouverture des inscriptions : 19 mars 2024
    Clôture des inscriptions : 20 mai 2024
    Annonce du lauréat : 15 juillet 2024

    https://bookbuster.lecritoire.fr
    https://editionsdu123.com
    https://www.vivlio.com
    https://www.franceloisirs.com
    https://www.cultura.com

    Voir aussi : "L’occase de Noël"

    Photo : Pexels - RDNE Stock Project

    Tenez-vous informés de nos derniers blablas
    en vous abonnant gratuitement à notre newsletter.

    Likez, partagez et instagramez les blablas de Bla Bla Blog !

  • Pensées pour moi-même

    philosophie,confrérie,marc-aurele,epictete,manuel,classique,antiquité,rome,grèce,stoicismeCe livre rassemble deux livres de deux auteurs très différents : l’un, Marc-Aurèle, empereur romain de 161 à 180, incarna la figure du "philosophe-roi" cher à Platon. Le second, Épictète, ancien esclave syrien affranchi, a exercé comme professeur et philosophe stoïcien. C’est d’ailleurs le stoïcisme qui rassemble ces deux figures importantes de la philosophie.

    Les deux ouvrages compilés dans ce livre sont tous les deux constitués de courts paragraphes - parfois même d’aphorismes pour Marc-Aurèle. Bien que ce dernier n’apporte pas de contribution décisive à cette doctrine, ses Pensées constituent une sorte de vade-mecum du stoïcisme, attitude d’autant plus remarquable de la part d’un empereur désireux d’accorder ses actions en accord avec son âme et avec la raison.

    Le Manuel d’Épictète, lui, entend être, dans sa concision (30 pages environ), « une arme de combat qu’il faut toujours avoir à sa portée » comme le dit Simplicius, un des commentateurs de cet opuscule.    

    Marc-Aurèle, Pensées pour moi-même & Manuel d’Épictète, éd. GF Flammarion, 1964, 218 p.
    http://confrerie2010.canalblog.com/archives/2012/08/31/25006109.html
    https://editions.flammarion.com/pensees-pour-moi-meme/9782080700162

    Voir aussi : "Le Dîner"

    Tenez-vous informés de nos derniers blablas
    en vous abonnant gratuitement à notre newsletter.

    Likez, partagez et instagramez les blablas de Bla Bla Blog !

  • Haro sur Onfray

    Une chose est sûre.  Mattieu Lavagna et Michel Onfray ne passerons pas leurs vacances ensemble, comme aurait dit un journaliste sportif. Depuis le temps que le philosophe Michel Onfray truste les plateaux télé et propose sa "bonne parole", il fallait bien que quelques voix discordantes vienne susciter la polémique. C’est le cas avec cette Libre réponse à Michel Onfray proposé par les éditions Artège.

    Ce n’est pas un mais plusieurs ouvrages qui intéressent le philosophe et théologien Matthieu Lavagna : Traité d’Athéologie (2005), Décadence, Vie et Mort du Christianisme (2017) et Anima (2023). Le tort de Michel Onfray ? Affirmer que Jésus n’a jamais existé, ni plus ni moins, et que sa vie n’est jamais qu’un mythe. C’est la "thèse mythiste", très ancienne, pour ne pas dire datée. Dès la préface, Matthieu Lavagna cogne, et dur : "Ce qui frappe dans la théorie d’Onfray, condensé de clichés éculés et de raccourcis simplificateurs, s’appuyant sur une bibliographie périmée, vieille d’au moins un siècle, c’est la méconnaissance profonde de l’exégèse moderne". Voilà qui est dit. La conclusion n’est pas moins virulente : Michel Onfray, tout engagé qu’il est pour la laïcité et l’athéisme, "ne maîtrise absolument pas les sujets qu'il aborde". 

    Les pieds dans le tapis

    L’essai est composée en deux parties, la première, de loin la plus convaincante, tire à boulet rouge sur un philosophe qui semble avoir pris certaines libertés avec l’historiographie. Reprenant point par point les sources et surtout les affirmations du philosophe hypermédiatisé, Matthieu Lavagna remet l’église au milieu du village ! Oui, Jésus a bien vécu en Palestine, il y près de deux mille ans, et l’on sait même assez précisément ses dates de décès et de mort, ce qui est plutôt rare pour un personnage de cette période. Mieux, il est l’un des rares personnages antiques aussi bien documenté, et pas seulement par les sources chrétiennes, plus orientées, il est vrai. Flavius Josèphe, Tacite, Suétone ou Pline le Jeune, qu’on ne peut pas taxer de franchement disciples de Jésus, le mentionnent.

    De longs passages sont consacrés aux écrits du Nouveau Testament dont l’orientation n’empêchent pas le sérieux, avec plusieurs auteurs différents ayant écrit peu de temps après la mort de Jésus. Matthieu Lavagna s’appuie sur des auteurs spécialisés, parfois non-croyants, et sur des recherches scientifiques, à l’instar de fouilles archéologiques.

    La deuxième partie du livre, tout aussi intéressante, quoique plus polémique, s’intéresse à l’Église catholique, en tant qu’institution. Michel Onfray l’avait couvert de toutes les opprobres (Inquisition, manipulation des opinions, génocide indien après la découverte des Amériques, antisémitisme, silence pendant la Shoah). Matthieu Lavagna répond point pour point à ces accusations.

    Non, le christianisme n’est pas misogyne, non la sexualité chrétienne n’est pas "névrosée" ou non les millions d’Indiens morts après le XVe siècle n’ont pas été dû à une évangélisation violente de l’Église de l’époque. Une section est consacrée aux conciles et aux canons, un sujet où Michel Onfray, moins théologien que philosophe, semble s’être largement pris les pieds dans le tapis. On retiendra aussi et surtout de longues pages sur l’Église pendant la seconde guerre mondiale et la Shoah, un sujet toujours brûlant mais au sujet duquel Matthieu Lavagna semble avoir une opinion bien arrêtée.

    Essai enlevé, passionnant et remettant les pendules à l’heure, cette Libre réponse à Michel Onfray risque bien, justement, ne pas rester sans réponse par l’intéressé lui-même. La parole est à l’accusé.

    Matthieu Lavagna, Libre réponse à Michel Onfray, éd. Artège, 2024, 264 p.
    https://www.editionsartege.fr/product/130943/libre-reponse-a-michel-onfray
    https://www.facebook.com/matthieu.lavagna.14

    Voir aussi : "Jésus, l'inconnu le plus célèbre du monde"
    "Comics Nietzsche"

    Tenez-vous informés de nos derniers blablas
    en vous abonnant gratuitement à notre newsletter.

    Likez, partagez et instagramez les blablas de Bla Bla Blog !

  • "Une cité sans hommes est-elle souhaitable ?"

    Après avoir fêté dignement sa 100e séance en janvier dernier, le Café philosophique de Montargis est de retour, cette fois au Hangar de Châlette-sur-Loing pour une séance qui aura exceptionnellement lieu un samedi, le 16 mars, à 18 heures.

    Pour cette soirée spéciale, l’animation philosophique de Montargis s’inscrit dans la journée intitulée "F’âme(s)" consacrée aux femmes, à l’égalité femmes-hommes et aux droits des femmes. Le Café Philosophique de Montargis, partenaire de cette journée faite de rencontres, de conférences, de concerts, d’expositions, d’ateliers et de stands, proposera un débat s’inscrivant dans le cadre de cet événement. Le débat portera sur cette question : "Une cité sans hommes est-elle souhaitable ?"

    Les participants du café philo seront invités à débattre sur notre société contemporaine et sur le patriarcat qui semble toujours régir son fonctionnement. Quel rôle la femme peut-elle et doit-elle y tenir ? Les organisateurs et organisatrices du Café Philosophique proposeront de parler du matriarcat, de sa possibilité et de ses enjeux. Est-il pensable ou peut-il être considéré comme une utopie ? Et dans ce cas, quelles places pourraient avoir les hommes ? Il sera aussi question du regard que chacun et chacune peut avoir sur les hommes et sur les femmes. La question du "female gaze" pourra être abordée comme celle du féminisme et de ses combats.  

    Voilà autant de points qui pourront être débattus par les participants du Café Philosophique de Montargis. Rendez-vous au Hangar, 5 rue de la Forêt à Chalette-sur-Loing, le samedi 16 mars 2024 à 18 heures pour cette nouvelle séance.

    La participation sera libre et gratuite.

    "Une cité sans hommes est-elle souhaitable ?"
    Séance au Hangar de Châlette-sur-Loing, 5 rue de la Forêt
    Samedi 18 mars 2024, 18H
    http://cafephilosophique-montargis.hautetfort.com

    Voir aussi : "100e du Café Philosophique de Montargis"

    Tenez-vous informés de nos derniers blablas
    en vous abonnant gratuitement à notre newsletter.

    Likez, partagez et instagramez les blablas de Bla Bla Blog !

  • 100e du Café Philosophique de Montargis

    Séance spéciale le pour le Café philosophique de Montargis le vendredi 19 janvier 2024. Le Café Philo fêtera en effet sa 100e séance. Pour l’occasion, l’animation philosophique fixera son rendez-vous à la Médiathèque de Montargis, à 19 heures pour une séance exceptionnelle.

    2009-2024. Que de chemins parcourus depuis son premier rendez-vous, le 3 octobre 2009 à la Brasserie du centre commercial de la Chaussée ! À l’époque, une quinzaine de curieux étaient venus débattre d’autrui et de la liberté ("Autrui, obstacle à ma liberté ?"). Près de quinze ans plus tard, le Café Philo a déjoué beaucoup de prédictions et de critiques en étant toujours là, et avec maintenant une solide équipe bien décidée à montrer que Montargis est aussi une terre de philosophie.

    Le 19 janvier marquera la 100e séance du Café Philo. Pour l’occasion, les organisateurs et organisatrices entendent marquer le coup. Il n’y aura non pas un mais plusieurs débats au cours de cette séance. Le Café philosophique de Montargis proposera en effet des expériences de pensée autour de choix moraux et éthiques conçus de manière insolites et parois déstabilisants. Les organisateurs prévoient aussi des surprises pour fêter comme il se doit cet anniversaire.

    Rendez-vous donc à l’Atrium de la Médiathèque de Montargis le vendredi 19 janvier 2024 à 19 heures pour cette séance exceptionnelle.

    La participation sera libre et gratuite. 

    Café philosophique de Montargis, La 100e
    Médiathèque de Montargis, Atrium

    Vendredi 19 janvier 2024, 19H
    http://cafephilosophique-montargis.hautetfort.com

    Voir aussi : "Nos actes nous engagent-ils plus que nos paroles ?"

    Tenez-vous informés de nos derniers blablas
    en vous abonnant gratuitement à notre newsletter.

    Likez, partagez et instagramez les blablas de Bla Bla Blog !