Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Radio et podcasts

  • La radio des radios

    Focus aujourd’hui sur RadioKing. Mais qu’est-ce donc ? RadioKing, qui vient de chez nous, est un hébergeur de radios en ligne, soit plus de 3 000 stations de radio dans plus de 170 pays.

    La radio est dans une grande révolution numérique, avec l’Internet qui permet aux particuliers comme aux professionnels de proposer leur propre station. Après, le plus dur reste à faire : créer des contenus et surtout être diffusé et être visible – pardon : être écoutable... C’est là que RadioKing intervient. L’entreprise française dit vouloir accompagner les producteurs et les animateurs dans le développement de leurs radios, sites Internet et de leurs applications mobiles et vocales.

    2022 marque un tournant pour la startup. Les webradios créées avec RadioKing sont en effet disponibles sur le géant Deezer. Cette nouvelle intégration va permettre à toutes les radios hébergées sur RadioKing de bénéficier d’une plus grande visibilité et d’ouvrir la porte à toujours plus d’auditeurs.

    Une  intégration complètement gratuite et automatique

    Quand on sait que la conquête de nouveaux auditeurs est l’un des enjeux les plus importants pour les radios en ligne, cette collaboration devrait être un vrai coup de pouce et en satisfaire plus d’un.

    RadioKing permettait déjà à ses utilisateurs d’être référencés sur les annuaires Orange, Radioline ainsi que sur sa propre plateforme d’écoute. Avoir sa radio référencée sur Deezer est donc une occasion supplémentaire de gagner en notoriété.

    La cerise sur le gâteau est que RadioKing a rendu cette intégration complètement gratuite et automatique. On ne peut que s’en féliciter pour le développement de ce média que nous aimons : la radio. 

    Une dernière chose. Le podcast natif "Radio K7" était invité il y a quelques pour un enregistrement public au Paris Podcast Festival (Gaîté Lyrique) consacré à la culture musicale des années 90, grâce à blind test interactif, téléchargeable ici. Le podcast est maintenant disponible sur toutes les plateformes : ausha.co/radioK7.

    RadioKing
    https://www.radioking.com
    https://www.facebook.com/RadioKingFR

    Voir aussi : "Un podcast sur la fantasy pour les présenter tous"

    Tenez-vous informés de nos derniers blablas
    en vous abonnant gratuitement à notre newsletter.

    Likez, partagez, twittez et instagramez les blablas de Bla Bla Blog !

  • Un podcast sur la fantasy pour les présenter tous 

    Alors que sort sur Amazon Les Anneaux de Pouvoir, le préquel du Seigneur des Anneaux, il n’est sans doute pas inutile de faire un focus sur ce genre littéraire passionnant qu’a révolutionné Tolkien en profondeur et pour longtemps. Mais que recouvre la fantasy ? d’où vient-elle ? Qui l’a créé ? Pour répondre à ces questions, rendez-vous sur la série de podcasts, C’est plus que de la fantasy, proposé par le site C’est plus que de la SF du journaliste Lloyd Chéry.  Anne Besson, la marraine de la saison 1, est l’invitée du premier épisode, "Introduction à la fantasy".

    L’universitaire et spécialiste en fantasy répond aux questions de Lloyd Chéry avec un plaisir et une passion communicative, balayant en moins d’une heure près d’un siècle et demi d’un genre littéraire  finalement très jeune. Elle commence par répondre à une question fondamentale : quel est le point commun de toutes ses œuvres de fantasy aussi différentes que Le Seigneur des Anneaux, la saga des Conan, Le Trône de Fer ou les œuvres de Robin Hobb. "La magie", répond-elle et les "mondes magiques", qu’ils soient autonomes, décalés, qu’ils ressemblent aux nôtres ou qu’ils y soient reliés.  

    L’Heroic fantasy, ce sous-genre ancré dans un monde médiéval imaginé (avec l’influence des légendes arthuriennes), est souvent identifié à la Fantasy. C’est un raccourci, commente Anne Besson, qui rappelle les autres sous-genres comme la dark fantasy.

    L’auditeur découvrira un auteur peu connu William Morris, l’auteur à la fin XIXe d’une série de romans constitués de contes et de mythes imaginaires (Aux Forges de Vulcain). Il est redécouvert des années plus tard et réédité. La fantasy est identifié comme un genre à part entière avec Linn Carter dans les années 60, mais il ne deviendra une littérature dite "sérieuse" qu’avec la reconnaissance de Tolkien.

    Les années 30 voient l’arrivée d’une deuxième étape dans l’émergence de la fantasy, avec la série Conan de Robert E. Howard, imprimée en pulps. Pourtant, c'est bien Tolkien qui "re-relance" la fantasy avec le Hobbit en 1937 et Le Seigneur des Anneaux en 1954. Des éditions pirates dans les années 60, puis le succès de Conan dans le même temps, voit l’explosion de la fantasy, y compris dans des aspects jusque là inédits : la naissance des jeux de rôles, des éditions pirates de Tolkien et des copies grossières du Seigneur des Anneaux.

    Fantasy et SF restent statistiquement genrés

    Les années  1990 seront celles d’un retour fracassant de la fantasy en France, avec de jeunes maisons d’éditions spécialisées (Mnémos, Bragelonne) et les premières recherches universitaires. Par contre, nuance Anne Besson, les universités n’ont pas encore ouverts complètement leurs cours à la fantasy, pour de bonnes et de mauvais raisons.

    La fantasy est un genre aimé particulièrement par un public jeune car il y "un lien fondamental avec l’enfance", que ce soit la place du merveilleux, de la magie ou encore l'importance de jeunes héros avec qui les enfants et les adolescents peuvent s'identifier.

    Qui dit fantasy, dit science-fiction. Entre les deux genres, la spécialiste fait remarquer que le premier est plus présent en littérature alors que le second est plébiscité au cinéma. Il est vrai que sur grand ou petit écran "la fantasy fait facilement kitsch". Deuxième observation : il faut admettre que fantasy et SF restent statistiquement genrés, la fantasy étant plus apprécié du public féminin et la SF plus masculin. Pour l’universitaire, la grande tradition des conteuses explique en partie l’attrait du public féminin pour les œuvres de Tolkien ou Hobb.  

    Anne Besson évoque deux sagas importantes : Game of Thrones d’abord, plus réaliste, plus politique, plus historique aussi. Mais est-ce un renouvellement ? Oui, répond l’universitaire, en ce qu’il plus âpre et plus manipulateur… Populaire grâce à la télévision, Le Trône de Fer est devenu une saga poids lourd.

    Autre œuvre poids lourd : Harry Potter. Mais est-ce de la fantasy ? Oui, répond Anne Besson. Et c’est aussi une œuvre qui a renouvelé  la fantasy en la rapprochant du fantastique, avec des moments d’horreur gothique.

    L’épisode se termine par l’évocation des autres univers de la fantasy : la fantasy africaine, asiatique et plus généralement non-occidental.

    Honneur enfin à la France, avec une fantasy de qualité mais manquant d’un grand succès pour faire sa mue. Il manque sans doute de relais – médiatiques ou adaptations télés à succès – pour faire sortir la "french fantasy" de sa niche.

    Avec cette introduction à la fantasy, C’est plus que de la fantasy entend bien participer à la reconnaissance d’un genre encore – très jeune – et appelé à se développer avec le temps. 

    Un autre podcast est d'ores et déjà en ligne : "La Quête de l'Oiseau du Temps - Régis Loisel & Serge Le Tendre"

    Podcasts, C’est plus que de la fantasy, saison 1, 2022
    https://podcast.ausha.co/c-est-plus-que-de-la-fantasy
    https://podcast.ausha.co/c-est-plus-que-de-la-sf

    Voir aussi : "Vous reprendrez bien un peu de fantasy ?"

    Tenez-vous informés de nos derniers blablas
    en vous abonnant gratuitement à notre newsletter.

    Likez, partagez, twittez et instagramez les blablas de Bla Bla Blog !

  • La critique n’est pas aisée, l’art est difficile

    On connaît bien sûr, au moins de réputation, l’émission de critiques Le Masque et la Plume, diffusée chaque dimanche sur France Inter. Beaucoup moins connu, le programme, proposé également par Radio France, La Grande Table critique, s’intéresse elle aussi à l’actualité du cinéma, du théâtre, des livres, des séries, des expositions mais aussi de musiques. Cela se passe sur France Culture, chaque vendredi en milieu de journée. Un tel éclectisme, voilà qui ne pouvait qu’intéresser Bla Bla Blog.  

    Nous sommes partis du côté de chez Lucile Commeaux, aux commandes de cette émission radio, également disponible en podcast.

    L’auditeur curieux sera d’autant plus captivé par cette Grande Table que chaque critique (avec deux journalistes invités) fait l’objet d’une discussion relativement brève d’un quart d’heure à vingt minutes. Nous nous sommes arrêtés sur plusieurs émissions : les pièces de théâtre Les Producteurs d’Alexis Michalik et Le Passé de Julien Gosselin, les films Madres Paralelas de Pedro Almodovar et La Fièvre de Petrov de Kirill Serebrennikov, les expositions Enfin le cinéma ! au Musée d'Orsay et Écrire, c’est dessiner à Pompidou – Metz et les séries Succession (dont la saison 3 vient de sortir) et Nona et ses filles de Valérie Donzelli.

    Celles et ceux qui font une fixette sur le soi-disant élitisme de France-Culture en seront pour leurs frais

    Celles et ceux qui font une fixation sur le soi-disant élitisme de France-Culture en seront pour leurs frais. Lucile Commeaux prend parti dans des conversations entre critiques qui peuvent être aussi enlevées que très partagées. Pensons aux éloges méritées (quoique nuancées) sur la série Succession, à comparer avec la série Nona et ses filles qui ne fait pas l’unanimité, loin de là.

    L’auditeur sera tout autant passionné par les échanges sur le dernier James Bond, qui est l’occasion de poser sans doute la vraie question qui vaille : "Peut-on être britannique et sexy ?"

    Le coup de cœur d’Anna Sigalevitch vient compléter ces émissions enlevées, curieuses et passionnantes.

    C’est à suivre sur France Culture chaque vendredi, de 12 heures à 12 heures 30 et de 13 heures à 13 heures 30.

    La Grande Table critique, présentée par Lucile Commeaux
    France Culture, le vendredi de 12H à 12H30 et de 13H à 13H30
    https://www.franceculture.fr/emissions/la-critique

    Voir aussi : "Ton univers impitoyable"
    "Oh pop pop !"

    Tenez-vous informés de nos derniers blablas
    en vous abonnant gratuitement à notre newsletter.

    Likez, partagez, twittez et instagramez les blablas de Bla Bla Blog !

  • Il y a 20 ans, le 11 septembre

    À  l’occasion du vingtième anniversaire des attentats du 11 septembre sur le World Trade Center de New York et sur le Pentagone, France Inter propose une série de podcasts revenant sur cet événement majeur qui a changé la face du monde : "11 septembre, l'enquête".

    Grégory Philipps était jeune reporter en 2001 lorsqu’il a été dépêché aux États-Unis sur les ruines encore fumantes du World Trade Center où près de 3 000 personnes ont connu la mort. Ce matin radieux du 11 septembre, deux avions de lignes de la American Airlines sont détournés par une poignée de fanatiques du groupe terroriste d’Al Qaida. Ils sont utilisés comme des armes redoutables et envoyés sur les tours jumelles de New York, symboles de la toute puissance américaine. Au même moment, un troisième puis un quatrième avion avec leur équipage et leurs passagers sont pris en otage : l’un s’écrase sur le Pentagone, tandis que l’autre, qui avait pour destination le Capitole, à Washington, est repris en main par les passagers qui se révoltent contre les terroristes. Il finit sa course au beau milieu de la Pennsylvanie, au terme d’un des actes les plus héroïques qui soi.

    Un des actes les plus héroïques qui soit 

    Grâce à des témoignages sonores souvent rares, Grégory Philipps revient sur cette journée dramatique et historique. L’attentat des tours jumelles est retracé minute par minute, soulignant autant le désarroi des victimes pris au piège du double impact que l’héroïsme des pompiers de New York, ayant payé au prix fort l’attentat commandité par Ben Laden.

    Outre un podcast consacré aux errements et aux défaillances des services de renseignement américains – on apprend par exemple la légèreté avec laquelle on surveillait les personnes soupçonnés de terrorisme ou la manière dont le contre-espionnage était considéré –, un podcast est consacré à la préparation de ces attentats qui n’a coûtée "que" 500 000 dollars pour deux ans de préparation et un autre à la traque de Ben Laden. La question de la torture n’est pas éludée, pas plus que ne sont oubliés – et c’est suffisamment rare pour le souligner – les conséquences 20 ans plus tard de ces attentats. Grégory Philipps avance qu’il y a eu autant de morts en 20 ans du 11 septembre que lors du jour de l’attentat : près de 3000 victimes de cancers, de maladies graves ou de suicides.

    C’est évidemment à toutes ces victimes que l’auditeur pense en écoutant les 8 podcasts de cette enquête.

    "11 septembre, l’enquête", podcast de Grégory Philipps, France Inter
    https://www.franceinter.fr/emissions/11-septembre-l-enquete

    Voir aussi : "Napoléon, l’homme qui ne meurt jamais"
    "Dans l’enfer du Taj Mahal"

    Tenez-vous informés de nos derniers blablas
    en vous abonnant gratuitement à notre newsletter.

    Likez, partagez, twittez et instagramez les blablas de Bla Bla Blog !

  • Eighties by Manoeuvre

    À bien y réfléchir, il n’y avait que Philippe Manoeuvre, l’ex Enfant du Rock, pour pouvoir proposer "Les enfants 80", sa série de podcasts consacré aux années 80. Ils sont produits, réalisés et proposés par France Bleu et promettent une bonne dose de plaisir régressif grâce à un Philippe Manoeuvre au mieux de sa forme.

    5 numéros sont podcastables. Tout leur intérêt est d’aller au-delà des clichés des eighties et de proposer en quelques minutes des sujets culturels et sociétaux peu connus ou oubliés, en évitant à la fois les clichés et la nostalgie de bon aloi.

    Ainsi, le premier numéro, "Conso, magot, bingo !" , est consacré non pas à la mode ou à la musique des années 80 mais à la naissance de la malbouffe : plats industriels, produits lyophilisés ou grandes surfaces. C’est sans doute l’une des grandes révolutions de cette période. "Les enfants 80" aborde également les changements dans les transports (ceinture de sécurité, permis à points, développement de la grande vitesse) mais aussi la mode qui semble prendre le large grâce aux jeans unisexes, aux couleurs improbables et au trublion qu’a été Jean-Paul Gaultier.

    Les plus âgés d’entre nous se souviennent-ils que la génération eighties a également été celle des grandes manifestations humanitaires ? Et ne parlons même pas du sport ! Philippe Manoeuvre n’exagère pas lorsqu’il rappelle que la France a brillé dans ce domaine, autant dans le cyclisme, le tennis ou le foot que l’athlétisme.

    Vous connaissez la chanson : "Je vous parle d’un temps que les moins de vingt ans…" etc. Le critique et spécialiste du rock se fait chroniqueur afin de parler d'une décennie qui n’a pas fini d’inspirer les générations futures. 

    Philippe Manoeuvre, Les enfants 80, France Bleu (Paris), mai 2021
    https://www.francebleu.fr/emissions/les-enfants-80

    Voir aussi : "La radio explore le temps"
    "Dans les archives de Philippe Manœuvre"

    Photo : KoolShooters
    France Bleu

    philippe manœuvre,podcast,eighties,années 80

    Tenez-vous informés de nos derniers blablas
    en vous abonnant gratuitement à notre newsletter.

    Likez, partagez, twittez et instagramez les blablas de Bla Bla Blog !

  • L’affaire du curé de Châtenay en podcast

    Je vous avais parlé il y a peu de l’ouvrage d’Alain Denizet consacré à la disparition mystérieuse de Joseph Delarue, le curé de Chatenay, une petite ville d’Eure-et-Loire. Il s’agit du Roman vrai du curé de Châtenay (Ella Edition).

    Christophe Hondelatte a consacré récemment une émission à cette affaire datant de 1906. Elle est disponible en podcast.


    Alain Denizet, Le roman vrai du curé de Châtenay 1871-1914, Préface Olivier Cojan, Ella Edition, 2021, 375 p.
    Christophe Hondelatte, "La disparition du curé de Châtenay – L'intégrale", Europe 1
    https://alaindenizet.fr
    http://www.ella-editions.com
    https://www.europe1.fr/emissions/hondelatte-raconte/inedit-la-disparition-du-cure-de-chatenay-lintegrale-4052081

    Voir aussi : "Disparition d’un curé de campagne"
    "Histoires extraordinaires"

    Tenez-vous informés de nos derniers blablas
    en vous abonnant gratuitement à notre newsletter.

    Likez, partagez, twittez et instagramez les blablas de Bla Bla Blog !

  • Raconte-moi La Fontaine

    À l’occasion du 400e anniversaire de Jean de La Fontaine, l’émission Théâtre & Cie sur France Culture diffusera le dimanche 30 mai prochain à 20H un concert-fiction intitulé Fables de la Fontaine.  Ce concert-fiction qui rassemble comédiens, musiciens, chanteurs et l’Orchestre Philharmonique de Radio France, invite à se plonger dans des souvenirs d’enfance et d’école avec la lecture et l’interprétation d’une vingtaine de fables.  

    Habitué à mettre en scène des projets mêlant théâtre, documentaire et musique, le réalisateur Christophe Hocké s’attelle aujourd’hui à la fameuse œuvre de La Fontaine pour offrir une création musicale inédite : "L’idée première était de faire entendre les Fables qui sont, aujourd’hui encore, une des références majeures de la littérature française et pourtant si mal connues. J’ai aussi souhaité faire entendre la grande diversité des sources de ces petits contes moraux qui empruntent aussi bien à la littérature persane qu’à la littérature indienne ou arabe. D’où cette idée, très importante pour moi, d’inviter des musiciens et des chanteurs à mettre en musique les Fables dans une grande diversité de genres et d’influences, à l’image de leurs origines."

    Les Fables sont revisitées entre expérimentations, chansons obliques, musique contemporaine et improvisations, par des musiciens pop comme Mocke, Chevalrex ou Nicolas Worms, par les chanteurs Claire Vallier, Emmanuelle Parrenin ou Mohamed Lamouri  et par l’Orchestre Philarmonique de Radio France sous la direction de Bastien Stil. Les textes sont interprétés par la toute jeune comédienne de 10 ans Loïe Desroc-Martinez, entourée d’Émilie Incerti Formentini et de Denis Podalydès de la Comédie-Française. 

    L’enregistrement d’environ une heure regroupe 21 fables dites ou chantées issues de l’ensemble de l’œuvre de Jean de La Fontaine : "Les animaux malades de la peste", "La grenouille qui veut se faire aussi grosse que le bœuf", "Le loup et l’agneau", "Le loup et les bergers", "Le lion abattu par l’homme", "Phébus et Borée", "Le soleil et les grenouilles", "Le lièvre et les grenouilles", "Les oreilles du lièvre", "Le rat de ville et le rat des champs", "Le corbeau et le renard", "Le vieillard et l’âne", "La cigale et la fourmi", "La laitière et le pot au lait", "Le loup et le chien", "La mort et le malheureux", "La forêt et le bûcheron" et "Le songe d’un habitant du mogol". 

    Fables de La Fontaine, Théâtre & Cie, France Culture
    Dimanche 30 mai 2021, 20 heures
    https://www.franceculture.fr/emissions/fictions-theatre-et-cie/fables-de-la-fontaine

    Voir aussi : "Commémoration de la naissance de La Fontaine" 

    Photos : Christophe Abramovitz / Radio France

    .

    Tenez-vous informés de nos derniers blablas
    en vous abonnant gratuitement à notre newsletter.

    Likez, partagez, twittez et instagramez les blablas de Bla Bla Blog !

  • Bientôt, de nouvelles capsules vidéos

    "Assez de bla bla" revient très bientôt pour de nouvelles capsules radio et vidéo, réalisées par Pascal Weber. 

    Comme pour les chroniques de Bla Bla Blog, "Assez de bla bla" propose des chroniques culturelles autour des livres, de la musique (et toutes les musiques), du cinéma, de la BD ou de la télé. En moins de deux minutes, ces capsules proposées par Bla Bla Blog et "Entre Loire et Loing" promettent de titiller votre curiosité. 

    Très bientôt partout en ligne, sur C2L radio, sur Youtube, sur Facebook et sur Bla Bla Blog, bientôt.

    "Assez de bla bla", les capsules de Bla Bla Blog
    http://www.c2l-radio.fr/-Entre-Loire-Loing-le-magazine-du-Gatinais-135-.html
    https://www.facebook.com/entreLoireetLoing
    https://www.youtube.com/watch?v=BbcwOh0LZyg

    Voir aussi : "Assez de bla bla" #3 : Roxane Arnal

    Photo : Bruno Chiron

    Tenez-vous informés de nos derniers blablas
    en vous abonnant gratuitement à notre newsletter.

    Likez, partagez, twittez et instagramez les blablas de Bla Bla Blog !