Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

trip hop

  • Restons vigilants avec The Oversleep

    Pin it!

    Parenthèse étymologique sur le terme d’oversleep : "The Oversleep. n.m [ði ˌəʊvəˈsliːp]. État propre à une période de sommeil excessive, impliquant une suspension prolongée de la vigilance et un contexte onirique agité. Peut perdurer après le réveil, se manifestant à travers une perte des repères spatio-temporels, une impression de déréalisation, et un ensemble de sentiments confus." Mais The Oversleep est également le nom d’un duo musical bordelais qui a choisi de créer une œuvre électronique planante.

    Nous avons écouté et regardé leur clip Like Blood On Snow, un étonnant et subjuguant titre psychédélique. Des voix aériennes soutiennent de une orchestration minimaliste au son trip hop. C’est du reste de ce mouvement musical des années 90, quasi oublié aujourd’hui mais qui risque bien d’ici peu de revenir en force, qui est revendiqué par le duo français.

    L’auditeur – et le spectateur – de Like Blood On Snow est entraîné dans une déambulation onirique à la suite du personnage du clip. Sommeil ou réalité ? Rêve ou cauchemar ? Jour ou nuit ? The Oversleep laissent planer le doute et démontrent un sacré savoir-faire musical et vidéo. S’agissant de la suite de leur carrière, la vigilance s’imposera.

    The Oversleep, Like Blood On Snow, 2018
    https://fr-fr.facebook.com/theoversleep
    http://www.la-tangente.fr/the-oversleep

    Voir aussi : "Trip en trip hop avec Otis Stacks"

  • Trip en trip hop avec Otis Stacks

    Pin it!

    Pourquoi ne pas convenir que le trip hop va comme un gant au duo Otis Stacks, dont le nouvel album Fashion Drunks vient tout juste de sortir ?

    Bien que ce mouvement né dans les années 90 ne soit pas entièrement disparu (son fer de lance, Tricky, a sorti son 17e album Ununiform l’an dernier), le trip hop n’a plus son audience passée.

    Or, voilà que Otis Stacks s’avance sur les pas de l’ex de Massive Attack, avec une énergie qui lui a valu une belle audience avec son premier single, Fashion Drunk (plus de 9 millions de vues sur Youtube).

    Axe Danemark – États-Unis

    Otis Stacks est un duo formé du producteur danois Just  Mike (Dafuniks) et du chanteur californien Elias Wallace, deux artistes réunis et engagés dans un travail artistique solide et assumé : une voix puissante au service de titres au flow hip hop imparable. Et voilà comment Otis Stacks a su transcender les frontières créer un axe Danemark – États-Unis, se jouant des spécificités européennes ou américaines. La connivence entre le Danois Just Mike et le Californien Elias Wallace est indéniabe dans un album où la fusion est reine.

    Les deux compères excellent dans la langueur raffinée de titres aux vagues électroniques et aux voix savamment posées (Ever Felt). Aux titres résolument pop (Little Pretty), funk (9th Street) vient répondre d’autres au son très rap, à l’exemple tu titre phare, Sorry, sur le thème de la dispute, de l’incompréhension et du pardon : "I'm sorry for the things that i said on the phone / Ignored when you told me to leave you the heck alone / I'm sorry if i acted a little kid no, no / I'm sorry for this."

    Un trip en trip hop tout à fait étonnant et hors du temps par un groupe sans frontière.

    Otis Stacks, Fashion Drunk, Underdogs Records / Edition Mosame, 2018
    http://www.underdogrecords.fr/artistes/otis-stacks