Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

peintures

  • Pincez-moi : Pincemin est à Sens

    "Quant à mes sculptures, je croix qu’elles ont le plus souvent piqué et griffé, elles sont de la matière des hérissons", écrivait Jean-Pierre Pincemin (1944-1995), génial touche-à-tout, et dont l’œuvre fait l’objet d’une exposition à Sens jusqu'à cet automne.

    Sens : la seule ville qui pouvait faire une rétrospective digne de ce nom d’un touche-à-tout de génie, d’un ogre de curiosité et d’une personnalité hors-normes, qui a vécu et travaillé au Moulin du Roy à Sens dans les années 90. 

    Après les gravures de Jean-Pierre Pincemin en 2016, les Musées de Sens proposent, du 14 mai au 10 octobre 2022, une sélection d’œuvres sculptées et de tableaux d’un artiste rarement présentés.

    Ouvrier "métallo", celui qui a exercé toute sa vie comme tourneur en entreprise devient un artiste reconnu et participe dans les années 70 au mouvement Supports/Surfaces qui remet en cause le sujet et les matériaux de la peinture, avant de s’en éloigner et de se rapprocher de l’expressionnisme abstrait.

    "Quant à mes sculptures, je croix qu’elles (...) sont de la matière des hérissons"

    Jean-Pierre Pincemin ne cesse de se référer aux œuvres du passé, mais c’est pour mieux les dépasser et les réinventer. Parallèlement à la peinture, il développe une sculpture en perpétuelle réinvention et expérimente toutes sortes de matériaux, techniques et équilibres.

    Les Musées de Sens donneront à voir au travers de cette exposition des pièces peu montrées depuis la disparition de l’artiste : sculptures assemblées et remontées à partir de morceaux collectés au hasard, toiles et dessins de toutes tailles et de toutes techniques.

    En 2016, l’exposition Jean-Pierre Pincemin Gravures et sérigraphies, à l’Orangerie des Musées de Sens, a présenté l’œuvre gravé, rassemblant pour la première fois un nombre impressionnant de gravures. Cet été 2022, sculptures et tableaux vont dialoguer dans la belle salle de l’Orangerie, pour une autre approche de l’œuvre foisonnante de Jean-Pierre Pincemin.

    Exposition "Jean-Pierre Pincemin. Sculpture – Peinture"
    Orangerie des Musées de Sens 
    135 rue des Déportés et de la Résistance 89100 Sens
    Tél. 03 86 64 46 22 
    https://www.musees-sens.fr

    Voir aussi : "Vite, les chats"

    Tenez-vous informés de nos derniers blablas
    en vous abonnant gratuitement à notre newsletter.

    Likez, partagez, twittez et instagramez les blablas de Bla Bla Blog !

  • Des émaux, des choses et des chats

    L’exposition qui se tient cette semaine à Ouzouer-Sur-Trezée s'intitule : "Quelque part sur la Trézée". Voilà un nom qui sonne bon l’aventure, les grands espaces et les contes fantastiques.

    On peut, du reste, dire que le conte fantastique n’est pas absent dans cette passionnante exposition rassemblant des œuvres de Frédéric Gardinier, Andreea Gherghinesco, Mifamosa, Thomas et Alex Popovici et Jean-Marie Neveu. Ces artistes de la région de Gien (Loiret), dont le plus jeune a seulement 13 ans, proposent des créations à la fois hétéroclites et d’une singulière cohérence : peintures à l’huile, collages, mosaïques en émaux de Briare, techniques mixtes et street art se répondent et traduisent à leur manière l’esprit bouillonnant de ces créateurs dans leurs "narrations graphiques".

    Jean-Marie Neveu propose plusieurs séries, dont la première, "Les arbres", capte à coup sûr le spectateur. Ces végétaux anthropomorphes, que l’on croirait sortis d’un conte fantastique ou d’un récit de Fantasy, évoquent, dans des scènes mi-naïves mi-drolatiques, les sept péchés capitaux… mais aussi le Covid. À côté d’autres tableaux représentant le pont-canal de Briare, Jean-Marie Neveu présente une série chaleureuse et colorée consacrée aux gitanes.

    Une peinture de Frédéric Gardinier domine la première salle et hypnotise le regard du visiteur : le majestueux nu ("Nue assise") fait figure d’envoûtante passerelle entre classicisme et abstraction lyrique.

    L’ambition d’une exposition ne se donnant aucune limite

    Cette œuvre, tout comme ceux d’Alex Noe Popovici et MifaMosa traduisent l’ambition d’une exposition ne se donnant aucune limite. Là où le premier propose des reproductions et des photographies de ces créations de street art en émaux de Briare (l’artiste a "sévi" à Lyon, à Orléans, à Blois… mais aussi à Ouzouer-sur-Trézée), le second propose des mosaïques, toujours en émaux de Briare, parlant aussi bien de choses vues ("Yesterday we saw our future", "Giuseppe ou la noblesse à vol d’oiseau") que de réflexions existentielles et poétiques ("Le ciel par-dessus le toit" , d’après le poème de Verlaine). Impossible de ne pas parler non plus des formidables collages de Thomas Walter Popovici : bon sang ne saurait mentir.

    La seconde salle est, pour l’essentiel, consacrée aux créations d’Andreea Gherghinesco. Les séries de cette artiste convoquent tour à tour le figuratif influencé aussi bien par Van Gogh ou Gauguin, l’expressionnisme, le symbolisme ou le surréalisme. Bien dans son époque, Andreea Gherghinesco parle de choses vues, vécues ou rêvées dans des tableaux aux techniques mixtes. Elle y parle de l’enfance, de douleurs indicibles (la poignante série "In my solitude"), de visions étranges, telle cette enfant au divan mauve et au chat, tout en proposant de passionnants portraits figurant dans son panthéon (Gaston Bachelard, Albert Camus, Georges Brassens, Kurt Cobain, Fujita, Nina Simone mais aussi Nick Cave).

    Le spectateur s’arrêtera sans doute sur ces étonnants, touchants et passionnants portraits de chats. L’artiste les représente anthropomorphisés, fiers, dédaigneux, drôles, rêveurs ou séducteurs, parfois fumant ou posant en robe XIXe siècle, en tenue de marin ou en gentlemen portant beau.

    Dans les peintures d’Andrea Gherghinesco, l’onirisme le dispute au réalisme et au symbolisme. Les couleurs tourbillonnent. Les personnages – pour certains, des chats, encore et toujours – surgissent derrière des feuillages foisonnants. Quant aux paysages, ils sont aussi menaçants que les soleils et les cieux étoilés.

    Cette seconde édition de  "Quelque part sur la Trézée" est visible à la Salle des Fêtes d’Ouzouer-sur-Trézée jusqu’au 7 novembre. Il faut s'y précipiter, sans attendre.

    Exposition "Quelque part sur la Trézée #2", du 1er au 7 novembre  2021
    Salle des Fêtes, Place De La Libération, Ouzouer-Sur-Trezée (45)
    https://www.facebook.com/groups/668517513215796
    https://openagenda.com/loiret-tourinsoft

    Voir aussi : "Stars cheap troopers d’Adrien Vinet"
    "Concerts en poche"

    Illustrations :  Andrea Gherghinesco

    expositon,ouzouer,trezée,loiret,gien,briare,pont-canal,peintures,collages,émaux,émail,andreea  gherghinesco,frédéric gardinier,mifamosa,alex popovici,jean-marie neveu

    Tenez-vous informés de nos derniers blablas
    en vous abonnant gratuitement à notre newsletter.

    Likez, partagez, twittez et instagramez les blablas de Bla Bla Blog !

  • Génération Geek Art 

    Geek Art Generation est un projet proposé sur Ulule par William Roger.

    Bla Bla Blog a déjà parlé de cet artiste, et il n’est pas étonnant d’en reparler ici, dans le cadre d’un futur ouvrage, un artbook compilant ses meilleures œuvres inspirées par la culture geek.

    Comics, mangas, séries ou films sont la principale source de William Roger. Nul doute qu’un large public sera sensible à la manière dont il s’accapare les grandes sagas et les héros devenus cultes, portés par la pop culture. Des œuvres plus personnelles compléteront ce recueil d’environ 80 pages sur papier brillant 170g, avec une reliure en dos carré collé et une couverture de 300g.

    Pour en savoir plus, rendez-vous sur la page d’Ulule consacrée à ce projet passionnant. 

    William Roger, Geek Art Generation, projet Ulule
    https://fr.ulule.com
    https://www.facebook.com/wroger.art

    Voir aussi : "William Roger, j’achète"

    Photos : William Roger

    william roger,geek art,geek,comics,mangas,peintures,acryliques,dessins

    Tenez-vous informés de nos derniers blablas
    en vous abonnant gratuitement à notre newsletter.

    Likez, partagez, twittez et instagramez les blablas de Bla Bla Blog !

    Suivez aussi Arsène K. sur Twitter et Facebook