Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

frigo

  • Chaud le frigo

    Pin it!

    Vous l'attendiez sans doute dans cette rubrique : notre ami L’‎Œil du frigo s'est penché sur l'une des scènes les plus torrides du cinéma, scène qui tourne autour de notre célèbre appareil d'électro-ménager. Focus donc sur 9 Semaines 1/2 d'Adrian Lyne avec Mickey Rourke et Kim Basinger.

    Evidemment, il fallait s'y attendre, dès que j'ai ouvert cette rubrique [en novembre 2016], les mails ont fusé : pourriez vous chroniquer la scène du frigo de 9 Semaine 1/2 ? Personnellement , je n'étais pas chaud. Pourtant, tous les ingrédients y sont, vu que ça se passe devant un frigo porte ouverte : Eh oui ! Nous sommes en pleine canicule charnelle... Mais bon, pourquoi pas.

    Kim est très belle et Mickey avait sa gueule d'autrefois... Le jeu est très simple : on ouvre la porte du frigo et on s'assoit devant, histoire de dire qu'on va se rafraîchir. On voit en arrière plan que le frigo est à moitié vide. Oui, Mickey nous a devancé. Il a tout pris, le mufle !

    Assise, sa belle attend au frais. Evidemment il a une idée derrière la tête. Comme il ne sait plus si ses produits ont dépassé la date de péremption, il décide de tout faire goûter à Kim : quel joueur ! Après tout si elle est malade, ça ne sera pas son affaire.

    Et elle se prête au jeu. En langage d'animation périscolaire, ce jeu s'appelle un "Kim au goût", ce n'est pas moi qui l'ai inventé, on peut faire aussi un "Kim à l'ouïe" (si, si essayez, non pas avec des fraises...) ou un "Kim au toucher". Bon vers la fin, avec ce miel qui dégouline partout , on n'en est pas loin. L'idée reste la même , les yeux fermés on doit deviner ce qu'on touche, ce qu'on mange, ou ce qu'on écoute. Mister Grey, n'a qu'à bien se tenir : Adrian Lyne avait déjà tout inventé avant lui. Car le summum du sadisme c'est d'insérer un piment vert de façon érotique dans la bouche de la belle Kim pour qu'elle croque à pleine dents, qu'elle s'enflamme la bouche. Quel délire ! J'imagine les cas de divorce après ce genre d'expérience... Surtout devant un frigo où ne règnent que quelques poivrons. Un comble.

    Non, j'ai l'air comme ça de rater tous les symboles érotiques des années 80. Mais pas du tout : j'y étais. Et j'ai même vu le film dans une salle obscure : c'est dire! Mais à l'époque mes parents ne prêtaient pas leur frigo pour quelques expériences culinaires.

    Bon, un dernier point côté musique, là franchement c'est insupportable. On est en pleine discussion muette érotico-frigo-culinaire et Adrian Lyne nous met une musique qui est auditivement inabsorbable. Rassurez vous, il se rattrape avec l'excellent Joe cocker, You Can Leave Your Hat On, avec un subtil déhanché de Kim qui a fait la joie des ostéos des années 80.

    Un film à voir ou à revoir pour ces séquences mythiques rentrées dans l'inconscient collectif des amateurs de frigos, ou pour l'inquiétante relation d'un couple devant un frigo, on fait comme on veut. L'excellent Willy Pasini écrivait dans son livre "nourriture et amour" : dis moi comment tu manges, je te dirai qui tu es. Ça laisse songeur.

    ODF

    9 Semaines 1/2, drame d'Adrian Lyne
    avec Mickey Rourke et Kim Basinger, USA, 1986, 112 mn

    Voir aussi : "L’‎Œil du Frigo débarque sur Bla Bla Blog"
    "9 semaines et demi"
      

     

     Tenez-vous informés de nos derniers blablas
    en vous abonnant gratuitement à notre newsletter.

    Likez, partageztwittez et instagramez les blablas de Bla Bla Blog !

  • Un frigo de dingues

    Pin it!

    Notre partenaire L’‎Œil du Frigo propose cette semaine de s'intéresser à un chef d'oeuvre du cinéma, Vol au-dessus d'un Nid de Coucou. Pour ce film de Miloš Forman,  il sera bien entendu question d'une scène de frigo. Mais que vient-elle faire dans ce film inoubliable ?    

    Voilà un film culte, un film qui pousse à la liberté, à vivre et à se sentir vivant. On ne peut que remercier Miloš Forman pour ce film extraordinaire. Evidemment, comme bon nombre de réalisateurs il a mis un frigo dans son film. Je ne sais pas si c'est pour l’esthétisme ou par pure folie... En grosn enfermez dans un pièce un tas de fous avec quelques présences féminines et fermez la porte... du frigo tout en éteignant la lumière (vous vous souvenez de la loupiote qui est éteinte quand on ferme la porte ?) : vous obtiendrez un carnage de dingues...

    Ici la pièce est l'extrapolation du frigo qui est d'ailleurs grand ouvert , on ne sait pas trop pourquoi ! Miloš Forman aurait voulu enfermer tout le monde dans son frigo, mais franchement autant de fous dans un frigo cela aurait tenu de l'exploit. Pas sûr que Jack Nicholson ait des talents de contorsionniste. Bref, cette pièce devient le frigo à fous, là où on met les dingues cabossés, les fous pathologiques et les épris de la vie trop dingues pour être dans le moule de la société. Puis, la porte s'ouvre et là le carnage est visible. Il ne faut pas mélanger les aliments sur une même étagère,(comme les fous dans une même pièce) : c'est pour cela que les frigos sont verticaux et non horizontaux. Il fallait y penser. À chaque étagère son type de nourriture, à chaque pièce son fou. Ici, toutes les folies se mélangent, se contaminent , explosent. Pas de bac à fruit : seule la liberté d'être fou compte ou l'inverse, la folie de la liberté... C'est ce qui rend cette séquence si attrayante. Toutes les libertés psychologiques fulminent dans le noir juste éclairée par le frigo. Car, pour ceux qui n'ont pas encore compris pourquoi ce frigo est ouvert, sachez que même un fou sait qu'en ouvrant le frigo dans une pièce engloutie par la nuit il allume une lumière, une loupiote, histoire d'y voir plus clair dans la nuit folle.

    La pièce est saccagée , mais la rigolade, la fendade de poire est au max. Tous sortent, sauf deux qui s'incrustent encore implacablement dans ce vieux frigo ouvert. L’énergie frigoristique tient du mystique. Si vous voulez vraiment laisser sortir les fous qui végètent en chacun de vos invités un soir , enfermez les dans la cuisine et éteignez la lumière. N’oubliez pas d'ouvrir le frigo (rempli tant qu'à faire) . Revenez quelques heures plus tard et faites une photo vous serez surpris à coup sûr. La liberté est au bout de la porte du frigo !

    ODF

    Vol au-dessus d'un Nid de Coucou, comédie dramatique de Miloš Forman
    avec Jack Nicholson et Louise Fletcher, USA, 1975, 133 mn

    Voir aussi :
    "L’‎Œil du Frigo débarque sur Bla Bla Blog"
    "Vol au-dessus d'un nid de coucou frigo"
     

     Tenez-vous informés de nos derniers blablas
    en vous abonnant gratuitement à notre newsletter.

    Likez, partageztwittez et instagramez les blablas de Bla Bla Blog !

  • L’‎Œil du Frigo débarque sur Bla Bla Blog

    Pin it!

    À partir de lundi prochain, Bla Bla Blog ouvre son site à L’‎Œil du Frigo, un blog décalé et passionnant qui nous fera entrer dans l’univers de quelques-uns des grands films de l’histoire du cinéma grâce à des scènes… de frigo. De frigo ? Je vous imagine ouvrir de grands yeux - les mêmes, du reste, que j'ai fait en découvrant L’‎Œil du Frigo.

    Outre le fait que l’invention du cinéma soit quasi contemporaine à celle du réfrigérateur (1895 pour le premier et 1913 pour le Domelre, le premier frigo domestique fonctionnel), les cinéastes ont régulièrement utilisé des scènes, souvent aussi courtes qu’essentielles, autour de notre habituel appareil électroménager.

    Dès lundi, chacune de ces chroniques, postée à midi juste avant votre pause déjeuner, permettra de s’arrêter sur un film et sur une de ces séquences autour d’un réfrigérateur.

    Il est possible ensuite que vous ne verrez plus votre frigo de la même manière. Le premier film chroniqué sera Seven. Rendez-vous lundi prochain.

    http://www.loeildufrigo.fr

    © Nevil

    Tenez-vous informés de nos derniers blablas
    en vous abonnant gratuitement à notre newsletter.

    Likez, partageztwittez et instagramez les blablas de Bla Bla Blog !