Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Avant Frodon, Bilbo et Gandalf

La série de tous les superlatifs, la plus attendue de 2022, la plus chère et l’une des plus commentées est l’un des événements majeurs de cette rentrée. Les Anneaux de Pouvoir, préquel à la trilogie du Seigneur des Anneaux et aussi du Hobbit, a débarqué la semaine dernière sur la chaîne payante Amazon Prime. Que valent – subjectivement bien sûr – les premiers épisodes ? Une des réponses, ici.

Tour d’abord, une mise au point s’impose : ce nouvel opus de la saga consacrée à l’imaginaire Terre du Milieu n’est pas une adaptation de l’œuvre de Tolkien mais une inspiration, qui se situe au cours du second âge dans sa chronologie imaginaire. Les admirateurs invétérés de l’écrivain britannique auront sans doute à redire dans la série télé et dans certains choix scénaristiques. Pour le reste, nul doute que les créateurs, avec la bénédiction des ayant-droits de l’auteur de Bilbo le Hobbit et du Seigneur des Anneaux, retrouveront dans Les Anneaux de Pouvoir l’ADN des livres adaptés avec génie par Peter Jackson.

Disons aussi que la fiction événement d’Amazon a su mettre les moyens : pas d’actrices ou d’acteurs bankables mais des paysages à couper le souffle, des effets spéciaux visuels magnifiques, des costumes et des accessoires conçus avec des luxes de détail et une pléthore de personnages tout aussi marquants les une que les autres, avec notamment une héroïne fière et courageuse. 

Il faudra attendre la moitié du deuxième épisode pour que le récit commence à se mettre en branle

Plusieurs milliers d’années avant les quêtes de Bilbo puis de Frodon et Gandalf et leur redoutable anneau unique, la Terre du Milieu semble vivre dans un calme relatif. Une guerre meurtrière vient de défaire l’être divin maléfique Morgoth, suite à une alliance entre elfes, nains et humains. La paix semble promise aux différentes peuplades, les Piévelus inclus, des hobbits indépendants et vivant en osmose avec la nature.

La princesse et guerrière elfe Galadriel a combattu contre le Morgoth et a perdu notamment son frère adoré. Lorsque la guerre prend fin, elle est cependant persuadée qu’une nouvelle menace rampe, menace qui se nomme Sauron. Sa traversée dans les glaces montagneuses du Helcaraxë, l’une des premières séquences impressionnantes de la série, ne la convainc pas qu’elle a tort. Elle est cependant priée, avec les autres guerriers et guerrières de son peuple, de remiser les armes. Le doit-elle, tant il est vrai que "le mal ne dort jamais,  il patiente" ?  

Les Anneaux de Pouvoir est la série la plus chère de l’histoire de la télé, et ça se voit. Tout a été fait pour donner à ce préquel du Hobbit et du Seigneur des Anneaux le statut de saga de Fantasy emblématique. Le spectateur devra par contre s’attendre à un premier épisode relativement lent, qui campe patiemment ses personnages. Patience. Il faudra attendre la moitié du deuxième épisode pour que le récit commence à se mettre en branle, avec une Galadriel prenant son destin en main alors que son bateau approche de Valinor, un forgeron elfe ambitieux, des piévelus découvrant une étrange et divine apparition, un soldat elfe et une paysanne humaine découvrant un très grand danger, sans oublier des nains roublards et fiers de leur indépendance.    

Ça promet pour la suite. 

Les Anneaux de Pouvoir, série de Fantasy de J. D Payne et Patrick McKay,
avec Morfydd Clark, Robert Aramayo, Owain Arthur, Megan Richards
et Charles Edwards, 2022, Amazon Prime

https://www.primevideo.com
https://www.tolkienestate.com/fr

Voir aussi : "Vous reprendrez bien un peu de fantasy ?"

Tenez-vous informés de nos derniers blablas
en vous abonnant gratuitement à notre newsletter.

Likez, partagez, twittez et instagramez les blablas de Bla Bla Blog !

Écrire un commentaire

Optionnel