Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

On a retrouvé Zoé Morin

Allez, je me lance : c’est une vraie petite surdouée que je vous invite à découvrir, si ce n’est déjà fait. Elle s’appelle Zoé Morin et s’affirme comme une artiste d'une précocité exceptionnelle. Bla Bla Blog l’avait découverte il y a quelques mois. Elle revient avec un nouvel EP, J'me cherchais, à la manœuvre au texte et à la musique.

L’auditeur qui l’avait découvert dans son précédent album retrouvera dans ce nouvel EP ce qui fait la singularité de cette jeune musicienne : son âge, justement – 13 ans – et son formidable talent.

Il y a de l’enthousiasme à suivre la musicienne toulousaine, audacieuse, fraîche, sincère et injectant du slam, de l’électro et du hip hop dans ses chansons. On sent l’urgence dans l’écriture de ses chansons, parfois minimalistes ("T’es trop parfait pour moi"), ce qui n’empêche pas une qualité d’écriture indéniable, à l’instar du morceau "Je reviendrai pour te voir" : "Elle a attendu / Que son père revienne / Chargé comme une mule / D’un ossement de baleine."

Zoé Morin chante et scande ce qui fait le quotidien et les préoccupations d’une jeune adolescente : l’amour et ses premiers émois ("Qu’est-ce qu’il est beau ton sourire"), les doutes ("T’es trop parfait pour moi", "J’me cherchais") mais aussi des histoires ordinaires et parfois tragiques comme ce récit sur une tragédie ordinaire, racontée au plus près ("L’accident").

Le talent explose à tous les coins de cet EP. Zoé Morin dit qu’elle se cherchait. Et bien nous, on l’a bien trouvée. Elle est absolument à écouter et suivre, et cela pour un bon bout de temps.

Zoé Morin, J'me cherchais, Spinnup, 2021
https://deezer.com
https://www.instagram.com/zoemorinchanson

Voir aussi : "Le talent n’attend pas le nombre des années"

Tenez-vous informés de nos derniers blablas
en vous abonnant gratuitement à notre newsletter.

Likez, partagez, twittez et instagramez les blablas de Bla Bla Blog !

Écrire un commentaire

Optionnel