Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Âmes qui vivent

Pin it!

À quoi reconnaît-on un bon roman ? Sans doute à ce qu’il soit un page-turner et que chaque fin de page nous attire vers la suivante. Et à quoi reconnaît-on un excellent roman ? Sans doute à ce que sa lecture agisse en nous à la manière d’un excellent thé qui infuserait, nous rendant différent de ce que nous étions avant la lecture de la première page. Le roman de Sabrina Philippe, Tu verras, les Âmes se retrouvent toujours quelque part (éd. Eyrolles), appartient à cette seconde catégorie. L’auteure, psychologue et chroniqueuse pour la radio et télévision, signe ici un premier roman sur le thème de la rencontre d’âmes par-delà le temps, qu’elle choisit de traiter sous une forme d’un roman psychologique envoûtant.

Tu verras, les Âmes se retrouvent toujours quelque part débute par le récit à la première personne d’une séparation cruelle. La narratrice, présentatrice de télévision (l’auteure a travaillé plusieurs années pour le petit écran), doit gérer sa vie mise sens dessus-dessous après le départ de son compagnon. Seule et minée par la dépression, elle erre telle une zombie à travers Paris et finit par tomber sur un café de l’Île Saint-Louis qui devient son havre. C’est là qu’elle tombe sur une femme plus âgée qu’elle, une ancienne journaliste et écrivain, une habituée "aux yeux clairs" et à "l’intelligence tourmentée". Entre les deux, une conversation s’engage.
L’interruption de la narration permet à cette mystérieuse cliente de prendre la parole et de raconter les épisodes phares de sa vie : des histoires de rencontres, de déceptions, de recherche amoureuse et de surtout d’âmes sœurs, un thème souvent évoqué mais rarement raconté avec autant d’acuité : "Ce n’est pas de cet amour-là dont je parle. D’ailleurs, je vous entends souvent employer le terme d’« âme sœur » lorsque vous évoquez l’amour, mais vous ne devriez pas ; je vous assure, c’est un peu ridicule. L’âme sœur, lorsque vous la trouvez — si vous la trouvez, parce que peu de personnes sur cette terre ont cette opportunité, ou parfois cette malchance — l’âme sœur, cela n’a rien à voir avec les bluettes qui sont servies dans vos émissions."

Ce récit d’une femme à la poursuite du bonheur – mais aussi de l’amour éternel – a une résonance particulière chez la première narratrice qui la conduit à un chemin intérieur : "Durant ces trois jours intenses, c’est donc la perception de mon existence toute entière qui se modifia peu à peu..." Cette modification sera accompagnée de révélations personnelles que le lecteur découvrira dans un dénouement digne des meilleurs page-turners.

Sabrina Philippe signe avec Tu verras, les Âmes se retrouvent toujours quelque part un roman à l’intensité émotionnelle irrésistible. L’intrigue romanesque, pour classique qu’elle soit, renvoie aux discours mythiques sur l’amour, à commencer par Ovide et L’Art d’Aimer. Sabrina Philippe apporte un supplément d’âme à ce qui est bien plus qu’un roman de développement personnel : le fantastique. Les rêves, les prémonitions, les pressentiments et la voyance font intimement corps avec cette histoire d’un amour et d'une rencontre, au point d'en faire un récit d’aventure romanesque autant qu'un roman d’initiation sur le thème de l’âme sœur. Tu verras, les Âmes se retrouvent toujours quelque part se révèle être au final une vraie et belle expérience littéraire, intime et bouleversante.

Sabrina Philippe, Tu verras, les Âmes se retrouvent toujours quelque part,
éd. Eyrolles, 2017, 279 p.
http://sabrina-philippe.blogspot.fr

Commentaires

  • Je participe

Les commentaires sont fermés.