Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

de podcasts

  • Le masque, le gel et la plume

    Il faut rendre à César ce qui appartient à Jérôme Garcin : le titre de cette chronique vient de l’animateur du Masque et la plume lui-même. Dès les premières semaines du Grand Confinement, il s'était amusé à renommer ainsi son émission, lorsqu’il avait choisi d'inviter ses journalistes et chroniqueurs par téléphone. Crise sanitaire oblige, on pensait les Jérôme Garcin et ses camarades critiques au chômage technique, en attendant la réouverture des salles de cinéma et de spectacles. Ou du moins obligés de se rabattre uniquement sur les sorties littéraires.

    C’était mal connaître la vénérable émission de Radio France - née en 1955, s’il vous plaît ! A défaut de sorties de films, l’équipe du Masque et la Plume s’est penchée sur les ressorties en DVD d’œuvres cultes et classiques, proposant du même coup de parfaire notre culture générale.

    Les journalistes Charlotte Lipinska (Vogue), Xavier Leherpeur (7ème Obsession), Eric Neuhoff (Le Figaro), Pierre Murat (Télérama), Camille Nevers (Libération), Nicolas Schaller (L’Obs), Michel Ciment (Positif) et Jean-Marc Lalanne (Les Inrockuptibles) continuent donc, en attendant des jours meilleurs, de décortiquer avec passion, sincérité et en toute subjectivité, quelques grandes œuvres du patrimoine cinéma.

    En toute subjectivité

    Comment, en 2020, peut-on regarder des classiques comme  Parfum de femme de Dino Risi, Peau d’âne de Jacques Demy, Le Goût du Saké de Yasujiro Ozu, Le Trou de Jacques Becker ou Bons baisers de Russie de Terence Young (émission du 6 décembre) ?

    Le 22 novembre, les complices de Jérôme Garcin se penchaient sur Le Ciel peut attendre d'Ernst Lubitsch, Thérèse d'Alain Cavalier, Full Metal Jacket de Stanley Kubrick, L’homme qui aimait les femmes de François Truffaut et La Cérémonie de Claude Chabrol.

    Le 8 novembre, les critiques portaient sur Le Cercle rouge de Jean-Pierre Melville, L’Avventura de Michelangelo Antonioni, L’Evangile selon Saint-Mathieu de Pasolini et Les trois jours du Condor de Sydney Pollack.

    Dans ce nouveau concept d'émissions "confinés", Le Masque et la Plume propose aussi de découvrir des curiosités :  Lorenzo de George Miller, La Maison des Bories de Jacques Doniol-Valcroze (dont les critiques sont pour le moins très contrastées) ou Assaut de John Carpenter.

    Que du classique et du passé, si on excepte la critique du dernier Borat, sorti, lui, sur Amazon, qui tranche avec les éloges et les critiques très positives des autres films : "Un  accident industriel" et "le seul film contemporain face à 5 ou 6 très grands films … Le match est inégal", commentait justement Michel Ciment.

    L'émission culte de France Inter est à réécouter en replay.

    Le Masque et la Plume, animé par Jérôme Garcin et réalisé par Xavier Pestuggia
    France Inter, le dimanche de 20H à 21H et en replay
    https://www.franceinter.fr/emissions/le-masque-et-la-plume

    Voir aussi : "Histoire sensible"

    Tenez-vous informés de nos derniers blablas
    en vous abonnant gratuitement à notre newsletter.

    Likez, partagez, twittez et instagramez les blablas de Bla Bla Blog !

    Suivez aussi Arsène K. sur Twitter et Facebook